Tout simplement l'essentiel

Le Sushi : la culture japonaise arrive dans nos assiettes

Depuis plusieurs décennies, la culture japonaise est en grande expansion en France. Après l’arrivée des mangas et animés dans les années 60, la gastronomie nippone occupe désormais une grande place dans les assiettes des français.

Les sushis ont su faire chavirer nos cœurs en devenant le 2e plat étranger le plus consommé dans le pays après la pizza Margherita.

Les origines

Le mot sushi vient de l’addition des mots SU (vinaigre) et SHI (riz). Au 2ème siècle après JC, il s’agissait d’un mode de conservation chinois qui consistait à alterner des couches de riz et de poissons dans des récipients fermés. La fermentation durait de 1 à 3 ans ce qui favorisait la conservation du poisson. Abandonnée au 7e siècle, le Japon adopta cette technique à partir du 8e siècle. A partir du 17e siècle, la technique s’améliora avec l’assaisonnement du riz avec du vinaigre de vin. Ce n’est qu’à partir des années 1820 que le sushi comme nous le connaissons a vu le jour.

La cuisson du riz est essentielle

La particularité du sushi est son riz rond, cuit et assaisonné avec précision. Lorsque ce dernier est encore à température ambiante, il est primordial de l’acidifier avec du vinaigre de riz. Bien que ce petit détail fasse la particularité du sushi, l’acidification du riz a pour but premier d’empêcher le Bacillus cereus de s’y développer. Cette bactérie est responsable de la contamination de nombreux plats composés de riz cuit et refroidi.

Facile, élégant ou ludique, nous vous proposons 3 recettes de sushi qui sauront surprendre vos convives :

Sushi Cake : élégant       

Sushi cake

Le sushi cake consiste en une présentation par couche que vous montez dans un cercle à pâtisserie.

  • Coupez des cercles dans des feuilles d’algue Nori de la taille de votre cercle. 
  • Déposez le cercle dans votre assiette : commencez par l’algue, puis une couche de riz puis de concombre en rosace, puis de saumon, d’algue, de riz, d’avocat et de saumon et enfin ajoutez des oeufs de saumon. 
  • Retirez délicatement le cercle . Servez avec de la sauce soja. Saupoudrez d’un peu de sésame et d’aneth.
  • Vous pouvez remplacer le saumon par du thon et ajouter quelques lamelles de mangues.

Sushi ball : ludique

Sushi Ball

Pour une présentation originale et à déguster d’une seule bouchée, confectionnez des petites boules de riz à sushi que vous garnirez selon vos préférences : thon, saumon, fromage frais, radis, concombre ....
Laissez-vous aller à la grourmandise. 

  • Après avoir cuit votre riz, roulez des boules de la taille d’une cuillère à café, si le riz colle, mouillez vos mains. Dans des petits morceaux de film étirable, placez la garniture au centre, posez la boule de riz et serrez bien. Réservez au frais. 
  • Idées pour les garnitures : pensez au graines de chia, de sésame et aux herbes fraîches.

Servez avec de la sauce soja et du gingembre mariné.

Chirashi : facile

Chirashi

Plat populaire au Japon

Présentation dans un bol, sur un lit de riz à sushi :

  • Emincez des tranches de poissons crus variés (dos de cabillaud, dorade, saumon, thon…) et ajoutez quelques crevettes décortiquées.
  • Ajoutez des légumes émincés (concombre, radis, jeunes pousses d’épinard, chou…).
  • Présentez en regroupant les ingrédients et servez avec une sauce soja et des graines de sésame.

Différence entre le sushi et maki

Souvent confondu à tort avec le sushi, le maki est en réalité une variante qui a pour spécificité d’être enroulé d’une feuille d’algues déshydratée appelée nori. 

« Maki » en japonais veut dire « Rouleau ». Le maki est donc une version roulée du sushi plus pratique à manger et à déguster. Il existe aujourd’hui une grande variété de sushis et de makis mais beaucoup d’entre eux ont été adaptés pour s’intégrer plus facilement dans la culture franco-japonaise.

Si vous avez aimé cet atelier autour des sushis ... alors vous aimerez aussi :

Nous recrutons !

Postuler