Tout simplement l'essentiel

La température de service du vin

À l’instar de nombreuses autres subtilités lorsqu’il s’agit de vin, la température de service est elle aussi à prendre en compte et même, à surveiller de près.

Pourquoi ?

Parce qu’un vin qui n’est pas précisément à bonne température, qu’il soit trop chaud ou trop froid, ne peut révéler tous ses arômes et pourra même dans certains cas se voir gâché. Boire une bouteille dans ces conditions reviendrait donc en quelque sorte à la déguster à moitié.

Mais au-delà de la température du vin lui-même, il conviendra également de prêter attention à celle de la bouteille et des verres.

De façon générale, la température de service des vins diffère selon la couleur de leur robe.

À quelles températures servir les vins blancs ?

L’erreur la plus souvent commise quand il s’agit de déguster du vin blanc, est un service excessivement frais.

S’il est vrai qu’ils s’apprécient avec quelques degrés de moins que les vins rouges, il n’est pas recommandé pour autant de les stocker des journées entières au réfrigérateur.

Ainsi les vins blancs peuvent être servis dès 8° pour les blancs secs et jeunes à l’image du Sancerre ou du Muscat, et jusqu’à 10° pour les blancs matures de plus de cinq ans.

Au delà, entre 10° et 12° s’apprécieront les vins blancs plus complexes tels que grands crus d’Alsace, de Bourgogne ou du Bordelais, appellations de la Vallée du Rhône ou de la Loire.

L’entre-deux mers verra quant à lui les vins blancs liquoreux comme les Sauternes, les vendanges tardives d’Alsace ou les vins de paille, être servis assez frais, dès 10°, à la même température que le célèbre porto ou le xérès.

Le vin jaune se servira lui, légèrement plus frais que la température ambiante.

Au delà de 14°, les températures des vins rouges

Dès 14° et jusqu’à 16° les vins rouges légers comme le Beaujolais nouveau prennent le relais tandis que la majorité des autres vins rouges se boira entre 16° et 18° en commençant par les vins de Bourgogne puis les vins de Bordeaux.

Il est recommandé toutefois de ne pas dépasser cette température sous peine de ressentir davantage l’alcool et moins les arômes délicats.

En cas de doute, il reste préférable de servir un vin trop frais qui quoi qu’il advienne se réchauffera, qu’un vin trop chaud pour lequel il sera plus difficile de faire baisser la température.

Par ailleurs concernant le maintien au frais, un sceau à champagne rempli de glaçons fera parfaitement l’affaire sous réserve d’être assez haut et de permettre l’immersion jusqu’au bouchon.

De leur côté les verres pourront être conservés dans une pièce fraîche et même au réfrigérateur pour un plaisir préservé.

      

   

⚠️ L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Nous recrutons !

Postuler